The History of Emotions under Soviet & East European Communist Regimes

The History of Emotions under Soviet & East European Communist Regimes

Veranstalter
Canadian Slavonic Papers / Revue canadienne des slavistes
PLZ
00000
Ort
Montreal
Land
Canada
Vom - Bis
15.10.2021 -
Von
James Krapfl, Canadian Slavonic Papers / Revue canadienne des slavistes

Canadian Slavonic Papers / Revue canadienne des slavistes invites contributions to a special issue on the history of emotions in societies that experienced Communist rule in central/eastern Europe and the Soviet Union. We welcome contributions that investigate how emotions were experienced, debated, and mobilized in state-socialist societies at the time of their establishment, across their decades-long existence, and during their disintegration and aftermath.

The History of Emotions under Soviet & East European Communist Regimes

Analysis of emotion is still a relatively novel approach to studying the past. It is now recognized that aspects of emotion are culturally and temporally contingent, and that emotions in turn influence political, economic, and cultural processes. The potential of this approach to yield insights in the history of Communist regimes remains to be fully realized, however. Canadian Slavonic Papers / Revue canadienne des slavistes therefore invites contributions to a special issue on the history of emotions in societies that experienced Communist rule in central/eastern Europe and the Soviet Union. We welcome contributions that investigate how emotions were experienced, debated, and mobilized in state-socialist societies at the time of their establishment, across their decades-long existence, and during their disintegration and aftermath. We are especially interested in papers exploring the role of emotions in the following fields:

1) The mobilization of emotions
Communist regimes in the Soviet Union and central/eastern Europe often mobilized emotions to foster support for their policies. Which media and semantics did they use to address people at an emotional level? How did societies and individuals respond to such mobilizational strategies? In which ways were such emotional appeals appropriated, redefined, or perhaps rejected? How were emotions mobilized in oppositional movements against state socialism?

2) Emotions in uprisings and revolutions
Appeals to emotions were especially frequent in phases of revolutionary upheaval. What was the place of feelings in revolutions and uprisings, e.g. in Russia in 1917, in Hungary in 1956, in Gdańsk in 1980, or across the Eastern Bloc in 1989/91? Which emotions were mobilized against and for Communist regimes? Did this happen in particular phases of the revolutionary dynamic? How did emotions become part of the staging and performativity of revolutionary action? In which ways were revolutions and uprisings experienced as sensual events? How did emotions enter the narratives and the memory culture of revolutions?

3) Emotions in particular social groups
Numerous studies in the history of emotions have analyzed the role of emotions in the habitus of particular social groups. We welcome contributions that follow this path and apply it to state- socialist cases. Which emotions were ascribed to social groups such as party members and workers? Which styles of emotional display were seen as appropriate, e.g. in the case of women in different age groups? How was a Communist partisan expected to feel during combat? Which handling of emotions did sons and daughters have to learn to act in conformity with their social roles?

4) Emotions and expertise
Different groups of experts in fields such as psychology, biology, pedagogy, and criminology focused their attention on emotions and their regulation. Their work influenced practices in
institutions of public health, social policy, education, and justice. How, for example, did psychologists address the theme of emotions among spouses and how did this shape the practice of marital counselling in state-socialist societies? Contributions in this field could address the production of knowledge on emotions as well as its dissemination and application in different spheres of policy and social practice.

The special issue will be published in 2022, and the normal peer-review process will apply. Manuscripts may be written in English or French and should normally not exceed 10,000 words (including footnotes and bibliography). Please consult the journal’s website (https://slavists.ca/ journal/submissions/) for submission and style guidelines. Guest editors for the special issue will be Dr. Franziska Davies (Ludwig-Maximilian University, Munich) and Dr. Jan Arend (University of Tübingen).

Questions may be directed to the journal editor, Prof. James Krapfl, at <james.krapfl@mcgill.ca>. Prospective authors are encouraged to contact the editor at their earliest convenience to express intention to submit. The deadline for submissions is 15 October 2021. Manuscripts should be submitted electronically at <https://www.editorialmanager.com/rcsp/default.aspx>.

Canadian Slavonic Papers / Revue canadienne des slavistes, founded in 1956, is a quarterly, interdisciplinary journal of the Canadian Association of Slavists, publishing in English and French. It is devoted to the study of central/eastern Europe and the former Soviet Union, providing a forum for scholars from a range of disciplines: language and linguistics, literature, history, political science, sociology, economics, anthropology, geography, philosophy, and the arts. CSP/RCS is one of the major journals in the field, with an international readership and subscribers.

L’histoire des émotions en Union soviétique et en Europe de l’Est communiste

L’analyse des émotions est une approche relativement récente de l’étude du passé. Elle part du constat que les émotions sont conditionnées par le contexte culturel et temporel, et qu’en retour elles influencent aussi bien la politique que l’économie et la culture. Une telle approche s’avère très prometteuse pour l’étude des régimes communistes. C’est ce qui inspire la Revue canadienne des slavistes / Canadian Slavonic Papers à lancer un appel à contributions pour un numéro spécial consacré à l’histoire des émotions ressenties dans les régimes communistes d’Europe de l’Est et d’URSS. Nous invitons à proposer des articles qui portent sur la manière dont les émotions ont été vécues, débattues et mobilisées dans les sociétés communistes, autant au moment de leur établissement qu’au cours de leurs décennies d’existence, lors de leur désintégration et par la suite. Nous recherchons tout particulièrement des contributions qui explorent le rôle des émotions dans les domaines suivants :

1) La mobilisation des émotions
Les régimes communistes d’Union soviétique et d’Europe de l’Est tâchaient de mobiliser les émotions pour susciter l’adhésion à leurs politiques. Par quels médias et répertoires sémantiques cherchaient-ils à rejoindre les émotions de la population? De quelles manières les individus, les groupes sociaux et les sociétés dans leur ensemble répondaient-ils à ces stratégies de mobilisation? Comment ces appels aux émotions étaient-ils saisis, redéfinis ou même rejetés? Comment, à l’inverse, les émotions étaient-elles mobilisées par les mouvements qui s’opposaient au socialisme d’État?

2) Les émotions dans les révoltes et révolutions
Les appels aux émotions étaient particulièrement fréquents en périodes de soulèvement révolutionnaire. Quel était leur rôle dans les révolutions et les révoltes comme celles qui eurent lieu en 1917 en Russie, en 1956 en Hongrie, en 1980 à Gdańsk et en 1989-1991 à travers le bloc de l’Est? Quelles émotions particulières étaient mobilisées contre les régimes communistes? Ces appels résonnaient-ils davantage lors de certaines phases particulières de la dynamique révolutionnaire? Quelle place occupaient les émotions dans la mise en scène et la réalisation de l’action révolutionnaire? En quoi les révolutions et les révoltes étaient-elles vécues comme des expériences sensorielles? Comment, enfin, les émotions se sont-elles cristallisées dans les récits et la culture mémorielle de ces révolutions?

3) Les émotions des groupes sociaux
De nombreuses études ont souligné la place centrale des émotions dans les habitus de certains groupes sociaux. Nous encourageons la soumission d’articles qui poursuivent cette piste d’analyse dans le contexte des sociétés communistes. Quelles émotions étaient assignées à des groupes comme les membres du Parti et les travailleurs? Quelles formes d’expression émotive étaient-elles jugées convenables pour des catégories sociales données, par exemple pour les femmes de différentes générations? Qu’est-ce qu’un résistant communiste était-il sensé ressentir au combat? Comment s’attendait-on à ce que les jeunes filles et garçons gèrent leurs émotions afin de se conformer à leurs rôles sociaux?

4) Émotions et expertise
Plusieurs groupes d’experts se sont penchés sur les émotions et ont cherché à les réguler, que ce soit dans les champs de la psychologie, de biologie, de la pédagogie ou de la criminologie. Leurs travaux ont marqué les pratiques des institutions de santé publique, de politique sociale, d’éducation et de justice. Comment, par exemple, les psychologues ont-ils abordé la question des émotions des époux et comment cela a-t-il influencé la pratique de la consultation matrimoniale dans les sociétés communistes? L’étude de l’expertise en matière d’émotions concerne la production de savoir, mais aussi la diffusion de ce savoir et son application dans les différentes sphères de la pratique et de la politique sociale.

Ce numéro spécial paraîtra en 2022 au terme du processus habituel de révision par les pairs. Les manuscrits peuvent être écrits en français ou en anglais et ne devraient pas compter plus de 10 000 mots, notes et bibliographie comprises. À ce sujet, veuillez consulter la page de notre site Internet indiquant les consignes pour la soumission d’articles: <https://slavists.ca/fr/revue/ soumissions/>. Ce numéro spécial sera dirigé par Dr. Franziska Davies (Université Louis-et- Maximilien, Munich) et Dr. Jan Arend (Université de Tübingen).

Toute question peut être adressée au directeur de la revue, Prof. James Krapfl, à l’adresse <james.krapfl@mcgill.ca>. Celles et ceux qui souhaitent contribuer sont encouragés à en informer le directeur le plus tôt possible. La date limite pour la soumission d’un article est le 15 octobre 2021. Les manuscrits doivent être soumis en ligne à l’adresse suivante: <https://www .editorialmanager.com/rcsp/default.aspx>.

Fondée en 1956, la Revue canadienne des slavistes / Canadian Slavonic Papers est une revue trimestrielle interdisciplinaire liée à l’Association canadienne des slavistes. Elle publie en anglais et en français. Elle se consacre aux problèmes de l’Europe centrale et orientale, ainsi que de l’Eurasie. C’est un forum pour les chercheurs de diverses disciplines: langue et linguistique, littérature, histoire, sciences politiques, sociologie, économie, anthropologie, géographie, philosophie et arts. RCS/CSP est l’une des principales revues spécialisées dans ce domaine, et compte des lecteurs et abonnés dans le monde entier.

Redaktion
Veröffentlicht am
04.06.2021
Beiträger
Klassifikation
Weitere Informationen

Land Veranstaltung
Sprache Veranstaltung